Newsletter du 10 juillet 2014

jeudi 10 juillet 2014
par  paslaniici
popularité : 36%


Jeudi 10 juillet 2014 - Numéro 168 -
Si cet email ne s’affiche pas correctement, vous pouvez consulter directement la page

  • Editorial : Orange, un peu pressée d’agir
  • ORANGE égalité professionnelle : SUD signe
  • Tel est le travail
  • Bouygues, le silence n’est pas d’or
  • Après le débrayage des salarié-es des centres d’appel, l’intersyndicale roule pour la suite
  • Conférence sociale, Solidaires a refusé de passer la porte
  • A l’ONU, Hollande préfère prendre aux pauvres pour donner aux riches
  • Nos droits : Licenciement pour motif personnel.

L’humeur du jour

Votre mobile

En complément du site web fédéral et d’intranet, la fédération propose des informations plus courtes plus locales, accessibles depuis votre mobile.
Pour plus d’infos et comment télécharger les applications :

SUD sur votre mobile

Inscrire un-e ami-e


Vous pouvez aussi inscrire à cette lettre électronique de SUD un-e ami-e en cliquant ici !

Voir les lettres précédentes


Toutes les lettres sont disponibles sur le site public de SUD en cliquant ici !


Editorial : Orange, un peu pressée d’agir

La direction d’Orange a avancé de 6 mois une rencontre sur l’emploi avec les organisations syndicales. Visiblement, la direction est inquiète du climat social et de la désorganisation des services consécutive aux départs massifs. Elle a tenté de convaincre de sa prise en compte des aspirations du personnel, dans les limites sa politique d’économie des coûts...
Elle prépare sans doute un nouveau plan com pour convaincre que tout va pour le mieux...

Jusqu’à ce jour la direction prétendait que l’activité des services baissait plus vite que les effectifs mais elle est contrainte de reconnaitre, qu’il y a écart entre sa comptabilité des activités et la vraie charge de travail.
Malgré quelques mesures cosmétiques, les réorganisations vont continuer sur la base de données erronées. Les premières annonces sont modestes mais démontrent les inquiétudes de la direction pour une dégradation plus importante de la qualité des services et un ras le bol des salarié-es.

Une coordination des mécontentements pourrait ébranler une direction qui espère encore apaiser les esprits. Le repos estival, même tempéré par une austérité qui s’étend, devrait nous permettre de reprendre des forces pour être plus exigeant-es à la rentrée !


ORANGE égalité professionnelle : SUD signe

Les 3 accords précédents ont permis de faire avancer sensiblement la situation des femmes dans l’entreprise.
L’accord 2014 consolide les avancées précédentes mais les progressions sont limitées par la politique de réduction des coûts. Il faudra que l’entreprise concrétise ses engagements dans les prochaines négociations salariales.
Sud a choisi de signer l’accord égalité professionnelle ce 9 juillet dans l’intérêt des salarié-es d’Orange SA.


Lire le tract


Tel est le travail

Le Télétravail à Orange : une mise en place inégale L’accord groupe ORANGE sur le télétravail du 17 mai 2013 a fait l’objet d’un bilan de mise en place au mois de juin 2014. Celui-ci n’a été fait que sur Orange SA. Il faudra attendre la fin de l’année pour avoir les infos des filiales. La direction pointe les SI qui ne seraient pas compatibles..... et rendrait difficile la collecte des données !
- 3322 salarié-es télétravaillent à Orange SA, elles/ ils représentent 3,5% de l’effectif actif.
- 46,6% sont des femmes, chiffre plus élevé que le taux de féminisation de l’entreprise qui est de 36,7%.
- 71% sont des cadres alors qu’elles/ils représentent 44,7% de l’effectif d’Orange.
Enfin, la direction prend des engagements pour le télétravail en bureau partagé...


Voir


Bouygues, le silence n’est pas d’or

Nous annoncions la semaine dernière qu’Orange abandonnait l’idée d’un rachat partagé de Bouygues télécom mais en concluant qu’il y aurait des rebondissements...
Cette semaine, Stéphane Richard repart au trot avec une nouvelle déclaration dans laquelle " il ne ferme pas complètement la porte" et attend des propositions pour un éventuel rachat.
La parole est d’argent...


Après le débrayage des salarié-es des centres d’appel, l’intersyndicale roule pour la suite

L’ensemble des organisations syndicales (SUD, CGT, CFDT, CFTC, et FO) du secteur des centres d’appels prestataires avaient appelé les salarié-es à débrayer le 27 mai afin de défendre leurs droits et d’en conquérir de nouveaux.
Suite à cette mobilisation, les organisations « CGT, CFDT, FO, SUD, et CFTC » ont décidé de s’adresser à la fois aux patrons du secteur, ainsi qu’aux responsables politiques.


Lire la déclaration de l’intersyndicale et ses intentions pour poursuivre l’action


Conférence sociale, Solidaires a refusé de passer la porte

L’union interprofessionnelle Solidaires à laquelle participe Sud a précédé CGT FO et FSU qui ont finalement claqué la porte d’une conférence sociale alibi.
Le dialogue "social" se réduisait à entendre un premier ministre qui avait déjà annoncé les décisions favorables au patronat.
Il est temps d’entendre celles et ceux qui revendiquent des mesures d’intérêt commun pour une société plus juste et solidaire.


lire le communique de Solidaires


A l’ONU, Hollande préfère prendre aux pauvres pour donner aux riches

Le 26 juin au Conseil des droits de l’Homme de l’ONU, la France a voté contre la résolution initiée par l’Afrique du Sud et l’Equateur demandant la mise en place d’un instrument contraignant contre les multinationales.
20 Etats ont soutenu cette résolution mais le pays des droits de l’homme n’a pas souhaité imposer un minimum de droits sociaux pour les salarié-es des filiales, sous traitants et fournisseurs à l’étranger.
Les capitalistes coûtent cher, ils peuvent aussi coûter la vie des plus exploité-es d’entre nous.


lire le communique de Solidaires


Nos droits : Licenciement pour motif personnel.

L’employeur peut-il inclure dans le contrat une clause de rupture automatique en cas de retrait du permis de conduire ?
Faut-il réitérer la procédure de convocation à l’entretien préalable lorsque le salarié en a demandé le report ?
La salariée qui accole des congés payés à la fin de son congé maternité perd-elle le bénéfice de la protection contre le licenciement ?
Telles sont, entre autres, les problématiques sur lesquelles la Cour de Cassation s’est prononcée au cours des derniers mois. Ce dossier recense les décisions marquantes et propose un panorama des comportements jugés constitutifs ou non d’une faute grave.


Télécharger le dossier de Liaisons Sociales

La fédération Sud PTT est membre de JPEG 25/27, rue des Envierges 75020 Paris - Tel : 01 44 62 12 00 - sudptt@sudptt.fr - www.sudptt.org
Vous recevez cette lettre d’information parce que vous êtes inscrit(e) à la liste de diffusion. Envoyez un courriel pour vous désinscrire ou recevoir cette newsletter.

Agenda

<<

2017

 

<<

Novembre

 

Aujourd'hui

LuMaMeJeVeSaDi
303112345
6789101112
13141516171819
20212223242526
27282930123
Aucun évènement à venir les 2 prochains mois