Newsletter du 11 septembre 2014

jeudi 11 septembre 2014
par  paslaniici
popularité : 56%


Jeudi 11 septembre 2014 - Numéro 174
Si cet email ne s’affiche pas correctement, vous pouvez consulter directement la page

  • Editorial : Peuple contre people
  • La pression sur Orange peut porter ses fruits
  • Orange a 20 ans mais pas toutes ses dents !
  • Grève à Téléperformance
  • Les nouveaux abonnements internet ont la fibre !
  • Un gouvernement de " gauche " à droite toute !
  • Nos droits : Les sanctions pécuniaires et les retenues sur salaire sont interdites

L’humeur du jour

Votre mobile

En complément du site web fédéral et d’intranet, la fédération propose des informations plus courtes plus locales, accessibles depuis votre mobile.
Pour plus d’infos et comment télécharger les applications :

SUD sur votre mobile

Inscrire un-e ami-e


Vous pouvez aussi inscrire à cette lettre électronique de SUD un-e ami-e en cliquant ici !

Voir les lettres précédentes


Toutes les lettres sont disponibles sur le site public de SUD en cliquant ici !


Editorial : Peuple contre people !

On retiendra des commentaires du livre de Valérie T que le président afficherait son mépris pour celles et ceux qui l’ont élu et notamment les plus démuni-es et "sans dents". On encouragera plutôt la lecture d’un livre plus ancien, celui de Florence Aubenas qui témoignait de la vie des femmes du "quai de Ouistréam" chargées du nettoyage des ferries transmanche. L’auteure soulignait le « choix » de ces femmes qui, jeunes, préféraient se faire arracher toutes leurs dents et s’appareiller d’un dentier pour éviter les frais dentaires très mal remboursés par la protection sociale.

Le bilan des premières années du président du "changement maintenant" démontre le mépris des élites de celles et ceux qui nous gouvernent ou dirigent l’économie. Leur première préoccupation est d’accélérer encore l’enrichissement des plus riches et liquider toutes les politiques de solidarité.
Les "sans dents" et toutes celles et ceux qui pourraient partager leur appauvrissement en ont assez d’être maltraité-es ! On se souvient qu’en 1789, la reine avait répondu aux sans culottes qui réclamaient du pain qu’ils n’avaient qu’à "prendre de la brioche".

Le mépris des élites qui vivent entre eux, très éloignées des contraintes de la vraie vie et des fins de mois difficiles, ne doit pas nous désespérer plus encore. La sirène Marine ne doit pas faire illusion. Il faut coordonner nos colères et nos exigences pour faire tourner la planète à l’endroit. Il s’agit de satisfaire les intérêts sociaux des 99% de l’humanité, des peuples qui, dans notre pays et partout dans le monde, possèdent peu.

Les "sans dents" pourraient bien annoncer les "sans culottes" du 21ème siècle !


La pression sur Orange peut porter ses fruits

Sud, suivie par d’autres syndicats, a initié une campagne de recours pour que les salarié-es "service actif" puissent prétendre à une égalité des droits dans l’accès aux primes de départ.

C’est chose faite et le succès de cette démarche doit nous encourager à aller plus loin. Il faut gagner des règles communes et transparentes pour garantir l’égalité des droits de toutes et tous dans l’accès aux primes, à une juste rémunération et une reconnaissance...
Sans oublier de remplacer celles et ceux qui partent.


Voir le tract Sud


Orange a 20 ans mais pas toutes ses dents !

Cette semaine est choisie par la direction du groupe pour fêter les 20 ans d’Orange. Notre intention n’est pas de contrarier la fierté de toutes celles et ceux qui ces dernières années ont fait en sorte que les communications soient plus efficaces, plus modernes et contribuent à un plus grand partage des idées, des émotions... et des réflexions pour un monde plus juste et solidaire.

N’empêche, pendant 20 ans, la préoccupation première de nos PDG aura été de dégager des marges conséquentes et des dividendes confortables avant de garantir une égalité des droits d’accès aux communications quel que soit son lieu d’habitation ou son niveau social. Faut-il rappeler encore que l’achat de la marque a provoqué un endettement qui a failli liquider l’opérateur si l’état et les subventions publiques n’avaient contribué à rembourser une partie de la dette qui est encore à 27,5 Milliards d’€ aujourd’hui.

Enfin, ces 20 ans ne peuvent faire oublier plus de 70 000 suppressions d’emplois en France et toutes celles et ceux qui ont été victimes de la politique d’économie réalisée sur le dos des salarié-es. L’anniversaire s’est fêté sans certain-es d’entre nous. Orange a 20 ans, Sud en a 25 et nous sommes décidé-es à faire en sorte qu’on n’oublie pas de rendre justice aux victimes de la politique d’Orange pressé pour les seuls intérêts des marchés financiers... et nous continuerons à défendre dans l’avenir l’égalité des droits de tou-tes les salarié-es à profiter justement des fruits de leur travail.


Grève à Teleperformance

Des conditions de travail dégradées, la riposte des salarié-es

Les salarié-es de Téléperformance dénoncent leurs conditions de travail, des horaires imposés de moins en moins adaptés à une bonne qualité de vie personnelle mais aussi professionnelle, des qualifications qui ne sont pas reconnues. Plusieurs préavis de grève ont été posés depuis mai et la lutte continue pour la prise en compte de leurs revendications


Dans la presse locale


Voir plus


Les nouveaux abonnements internet ont la fibre !

Désormais, le FTTH* représente près de 50 % des nouveaux forfaits. Au 2ème trimestre, 128 000 foyers ont ainsi souscrit à une offre très haut débit. Parmi eux, 77 000 ont opté pour une offre FTTH, contre 16 000 pour un forfait FTTLa** au-delà des 100 Mb/s et 35 000 pour des offres entre 30 et 100 Mb/s (principalement VDSL2 et câble).

Au 30 juin, la France comptait 3,42 millions de logements éligibles au FTTH. Avec 715 000 abonnés, cela signifie que près de 21% des lignes sont exploitées.
​ ​
Un taux encore faible mais bien supérieur à ce que l’on constatait il y a encore quelques trimestres, où seulement 10 % des lignes FTTH engendraient un abonnement...

* FTTH (Fiber To The Home) : permet des débits descendants (téléchargement) très élevés, mais aussi d’excellents débits montants (téléversement), technologie utilisée par Orange et SFR.

** FTTLa (Fiber To The Last Amplifier) : permet d’obtenir de bons débits descendants, mais les débits montants restent très faibles, utilisée par Numericable et Bouygues.


Communiqué de l’ARCEP


Un gouvernement de " gauche " à droite toute !

Cette rentrée sociale sous la gauche ne présage rien de bon. Après la volonté du gouvernement de s’attaquer aux 35h, à l’assouplissement du travail du dimanche et à la simplification du droit du travail, celui-ci voudrait à présent s’en prendre aux chômeur-euses.

En effet, le ministre du travail a mis en cause la volonté de ces demandeurs-euses d’emploi de retrouver du travail et envisage l’accroissement des contrôles par les services de pôle emploi, plutôt que de s’attaquer aux causes.
D’autres choix sont pourtant possibles.

Il y a urgence à partager les richesses et à imposer des alternatives concrètes. Il faut pour cela travailler à construire un rapport de force par les salarié-es et les plus précaires.


Communiqué Solidaires



Nos droits : Les sanctions pécuniaires et les retenues sur salaire sont interdites

Par principe, les sanctions pécuniaires et retenues sur salaires sont interdites, même pour facturer le surcoût du dépassement de forfait téléphonique d’un-e salarié-e.
L’arrêt de la Cour de Cassation du 15 mai 2014 (Cass. Soc. 15.05.2014 : n°12-30148) a été l’occasion de rappeler les principes en matière de sanctions pécuniaires prohibées.

Il est encore possible pour l’employeur de procéder à une retenue sur salaire proportionnelle à la durée d’une absence ou, encore, de réduire ou de supprimer une prime en cas de retard ou d’absence, à condition que tou-tes les salarié-es dans cette situation soient traité-es de la même manière, quel que soit le motif de leur absence (Cass. soc. 23.06. 2009 : n°07-42677)

La seule option qui se présente à l’employeur est la possibilité d’engager une procédure disciplinaire à l’encontre d’un-e salarié-e, de l’avertissement pouvant aller jusqu’au licenciement disciplinaire si les faits le justifient.


En savoir plus


La fédération Sud PTT est membre de JPEG 25/27, rue des Envierges 75020 Paris - Tel : 01 44 62 12 00 - sudptt@sudptt.fr - www.sudptt.org
Vous recevez cette lettre d’information parce que vous êtes inscrit(e) à la liste de diffusion. Envoyez un courriel pour vous désinscrire ou recevoir cette newsletter.

Agenda

<<

2017

 

<<

Novembre

 

Aujourd'hui

LuMaMeJeVeSaDi
303112345
6789101112
13141516171819
20212223242526
27282930123
Aucun évènement à venir les 2 prochains mois