Newsletter du 18 septembre 2014

jeudi 18 septembre 2014
par  paslaniici
popularité : 24%

La lettre d'information Télécom de la fédération SUD

Jeudi 18 septembre 2014 - Numéro 175 Si cet email ne s'affiche pas correctement, vous pouvez consulter directement la page
  • Edito : Orange, OPA inamicale pour les emplois en Espagne
  • CET & PERCO : time is not money
  • Dis, c’est quoi un syndicat raisonnable ?
  • Netflix a débarqué...
  • Centres d’appels... ça "chut" !
  • Solidaires & égales
  • Les hôpitaux en lutte « Contre l’hôstérité »
  • Nos droits : Emploi de pesticides, faute inexcusable de l’employeur

L'humeur du jour

Votre mobile

En complément du site web fédéral et d’intranet, la fédération propose des informations plus courtes plus locales, accessibles depuis votre mobile. Pour plus d’infos et comment télécharger les applications :
SUD sur votre mobile

Inscrire un-e ami-e

Vous pouvez aussi inscrire à cette lettre électronique de SUD un-e ami-e en cliquant ici !

Voir les lettres précédentes

Toutes les lettres sont disponibles sur le site public de SUD en cliquant ici !


Edito : Orange, OPA inamicale pour les emplois en Espagne

Le Groupe Orange a décidé de réaliser une Offre Publique d’Achat « amicale » sur la société Jazztel en Espagne, mais 11% des emplois devraient valser. On annonce jusqu’à 3,4 milliards d’euros engagés dans ce nouveau Monopoly.

D’ores et déjà, la naranja est amère : il en coûtera quelques 400 suppressions d’emplois... si l’opération est confirmée au moment où les spéculations à la hausse sur le titre Jazztel vont bon train.

La "convergence" évoquée n’est qu’un prétexte puisqu’elle préexistait dans des accords entre opérateurs pour développer la fibre sur le territoire espagnol. Une fois de plus, la volonté de nos "élites" pour faire grossir les sociétés dont ils ont la direction pourrait se fracasser contre le mur d’argent des actionnaires soucieux d’en tirer les plus grands bénéfices.
C’est à l’image de la rapacité de la famille Bouygues, qui a fait échouer toutes les tentatives de consolidation et d’efficacité dans la réalisation des réseaux et services de demain pour mieux construire sa fortune pour plusieurs générations.

On est décidément très loin de l’intérêt général. Une certitude : ces milliards seraient bien mieux employés à répondre au développement des services et à la satisfaction des besoins sociaux du public et des salarié-es.

Communiqué Sud


CET & PERCO : time is not money

Le Compte Epargne Temps (CET) est un dispositif permettant aux salarié-es de cumuler des congés, RTT ou des heures supplémentaires afin de bénéficier ultérieurement d’un temps partiel, d’un congé parental ou sans solde. De fait, les CET servent en grande majorité à partir plus tôt en retraite.

La loi du 20 août 2008 prévoyant les droits ​transférés d’un CET vers un PERCO ​(Plan d’Epargne Retraite Complémentaire) soient exonérés de cotisations sociales et d’impôts dans la limite de 10 jours, l’entreprise a ouvert une négociation avant l’été, à la demande de certaines organisations syndicales.

Or, le transfert de jours d’un CET vers un PERCO (Plan d’Epargne Retraite Complémentaire) revient à monétiser ces jours de repos. C’est-à-dire travailler plus pour gagner plus, alors que les bénéfices des entreprises nous montrent qu’on peut travailler moins et gagner plus.

Au contraire d’autres organisations syndicales, enthousiastes et prêtes à signer des 2 mains cet accord, Sud a voté contre au CCUES et ne cautionnera pas cette régression vers une société où le temps aurait uniquement valeur marchande, au détriment de la vie personnelle et sociale


Dis, c’est quoi un syndicat raisonnable ?

Les salariés du CSC International d’IC (service d’ITRSI) ont fait 8 jours de grève (préavis SUD et CGT) suite à la décision de transférer les activités en heures non ouvrables à SCE (en réalité à la sous-traitance).

La direction a ouvert des négociations et proposé un accord qui entérine une perte sèche pour les salariés de 200 euros (et les repos compensateurs) à 450 euros mensuels. Les salariés ont écrit à toutes les organisations syndicales pour leur demander de ne pas signer ce texte. Et la CFE-CGC, la CFDT et la CFTC de se précipiter stylo à la main pour apposer leur paraphe.

Triste conclusion de cette affaire : on savait qu’un syndicat synergique se caractérise par le fait que ses représentant-es se trompent parfois de côté lorsqu’ils prennent place à une table de négociation.
Maintenant on sait qu’un syndicat raisonnable est celui qui raisonne comme la direction et qui fait preuve de la même intransigeance à l’égard des salarié-es !

Lire le tract Sud


Netflix a débarqué...

Le leader mondial de la vidéo à la demande (SVOD), sans streaming, donc sans téléchargement, propose depuis le lundi 15 septembre ses services en France, en Allemagne, en Autriche, en Belgique, en Suisse et au Luxembourg. Déjà présente dans 40 pays, la société californienne, forte de 50 millions de client-es, propose des abonnements de 7,99 à 11,99 € par mois.

​ Mais la grande question est : pour quel catalogue ? Car il semblerait que l’offre soit un peu étriquée...

​Le système Netflix ​est évolutif : grâce à un algorithme, des « recommandations » sont faites aux abonné-es en fonction de leurs choix antérieurs.
Jusqu’à vendredi dernier, aucun opérateur Télécom n’avait accepté d’inclure Netflix dans sa box, certains jugeant comme Stéphane Richard pour Orange, que les « conditions financières n’étaient pas réunies ». Mais ce lundi, Bouygues Télécom a annoncé l’inclure dans ses box en novembre. ​D​e quoi faire réfléchir ses concurrents​ ?​

Pour en savoir plus


Centres d’appels... ça "chut" !

Le secteur des centres d’appels a vu ses effectifs diminuer de 6% en France en 2013, le chiffre d’affaires global, avec les établissements délocalisés à l’offshore, enregistre dans le même temps une baisse de 1,7%, selon un baromètre publié mercredi.

Selon cette enquête, les entreprises qui s’occupent des services clients, de vente ou encore d’assistance technique ont connu une baisse globale (France et offshore) de l’emploi de 0,9%. La chute a atteint 6% en France, assortie d’une progression de +5,7% à l’offshore.

Les effectifs totaux sont estimés à environ 100.000 téléconseillers, 46% d’entre eux travaillant à l’offshore, indique l’enquête, qui ne porte pas sur les centres d’appels intégrés aux entreprises (environ 200.000 salariés dans les télécoms, mais aussi les banques, assurances, agences de voyage...).

​ ​ En savoir plus


Solidaires & égales

Retrouvez le bulletin n°10 de Solidaires & Egales par la commission femmes de Solidaires à destination de toutes celles et tous ceux qui s’intéressent à l’égalité entre les femmes et les hommes.

Au sommaire : Une nouvelle loi vers une égalité femmes/hommes réelle … Des luttes de femmes dans le monde Une enquête du planning familial sur l’IVG dans le 93 et d’autres nouvelles sur l’égalité.

Communiqué Solidaires


Les hôpitaux en lutte « Contre l’hôstérité »

Sous les coups de boutoir de la baisse des financements, des fermetures de lits, de services, d’établissements, des suppressions d’emploi, le réseau de soin public et privé non lucratif de la santé, du médico social et du social est en danger.

Ce système de soins solidaire qu’il aura fallu des décennies à construire, considéré comme un modèle par l’OMS, est en train d’être détruit. Un acquis aussi précieux pour toutes et tous doit être défendu au delà des batailles locales, établissement par établissement.

La convergence se construit. Solidaires et sa fédération Sud Santé Sociaux appellent à la manifestation nationale avec les personnels de santé à Paris le 23 septembre. Allons y !

Communiqué Solidaires


Nos droits : Emploi de pesticides, faute inexcusable de l’employeur

Depuis 3 ans, Solidaires au niveau national et des Côtes d’Armor suit le dossier de 2 salariés de l’entreprise agroalimentaire Nutréa-Triskalia.

Ces 2 salariés ont été intoxiqués par des pesticides en 2009 et 2010, sur leur lieu de travail, et souffrent d’hypersensibilité aux produits chimiques multiples. Ils ont été licenciés et l’entreprise a toujours nié sa responsabilité.
Ils mènent depuis 4 ans un combat juridique, en ayant porté plainte, afin de faire reconnaître leur maladie et obtenir réparation. Un premier pas vient d’être franchi avec le délibéré du Tribunal des Affaires de Sécurité Sociale de Saint Brieuc du 11 septembre 2014. Celui-ci condamne l’entreprise Nutréa-Triskalia pour faute inexcusable de l’employeur.

C’est donc une première victoire. Deux autres salariés de l’entreprise, également intoxiqués, sont en cours de procédure. L’enjeu aujourd’hui est d’obtenir une expertise médicale à la hauteur des préjudices.
A suivre…

Communiqué Solidaires


La fédération Sud PTT est membre de JPEG 25/27, rue des Envierges 75020 Paris - Tel : 01 44 62 12 00 - sudptt@sudptt.fr - www.sudptt.org
Vous recevez cette lettre d’information parce que vous êtes inscrit(e) à la liste de diffusion. Envoyez un courriel pour vous désinscrire ou recevoir cette newsletter.

Agenda

<<

2017

 

<<

Novembre

 

Aujourd'hui

LuMaMeJeVeSaDi
303112345
6789101112
13141516171819
20212223242526
27282930123
Aucun évènement à venir les 2 prochains mois