Newsletter du 9 octobre 2014

jeudi 9 octobre 2014
par  paslaniici
popularité : 40%

La lettre d'information Télécom de la fédération SUD

Jeudi 9 octobre 2014 - Numéro 178 Si cet email ne s'affiche pas correctement, vous pouvez consulter directement la page
  • Edito : Un automne show
  • La Turbie, roche Tarpéienne d’Orange Labs Networks ?
  • A Orange, je vote SUD
  • Vente de fréquences 4G 700 Mhz par l’Etat
  • Les élections professionnelles chez Numericable
  • On appelle à dire NON aux traités de libre échange
  • Marche de Rosen
  • Nos droits : En cas de harcèlement moral, un-e salarié-e a droit obligatoirement à une indemnisation de son préjudice

L'humeur du jour

Votre mobile

En complément du site web fédéral et d’intranet, la fédération propose des informations plus courtes plus locales, accessibles depuis votre mobile. Pour plus d’infos et comment télécharger les applications :
SUD sur votre mobile

Inscrire un-e ami-e

Vous pouvez aussi inscrire à cette lettre électronique de SUD un-e ami-e en cliquant ici !

Voir les lettres précédentes

Toutes les lettres sont disponibles sur le site public de SUD en cliquant ici !


Edito : Un automne show

Le « show hello » a été une nouvelle occasion pour Stéphane Richard de monter sur une scène. Il s’agissait de présenter les nouveaux produits et services d’Orange. Maintenant que le patron d’Apple a disparu, les jobs de Steve sont mimés par les patrons du secteur.

Le spectacle consistait le 2 octobre à montrer la préoccupation de l’opérateur pour «  Coller à la vie quotidienne  ».

Les objets connectés étaient en scène et en dessert le PDG a annoncé, après y avoir renoncé quelques semaines plus tôt, que les séries de Netflix seraient au menu des abonné-es Orange. On ignore encore si les VIP ont payé leur ticket d’entrée via leur smartphone et si cet instrument aura commandé le réchauffement du climat social.

La mise en scène ne manquait pas de rebondisssement mais à Sud on rêve d’un spectacle différent. Il s’agit de faire entendre d’autres acteurs et actrices. Les oublié-es de la fracture numérique prétendent légitimement accéder aussi à des communications de qualité. Les salarié-es du groupe dont le quotidien est aujourd’hui borné par les objectifs essentiellement financiers doivent également sortir des coulisses pour se faire entendre.


La Turbie, roche Tarpéienne d’Orange Labs Networks ?

Pour celles et ceux d’entre vous qui ne seraient pas férus d’antiquité, la Roche Tarpéienne est ce lieu sinistre du haut duquel étaient précipités les condamnés à mort de Rome. Deux millénaires plus tard, c’est symboliquement le même sort qui attend nos 14 collègues d’OLN, brillants experts d’Orange travaillant sur les antennes. C’est un site exceptionnel voire unique au monde, puisqu’il permet de mesurer des caractéristiques antennaires grâce à deux collines en vis-à-vis, sans aucune pollution électromagnétique entre les deux. Un premier projet de fermeture du site avait déjà vu le jour en 2006, mais devant la résistance des salariés et du CE de l’époque, la direction avait dû faire machine arrière. Orange est sorti de son sommeil pour relancer son projet de fermeture et de déménagement partiel à Sophia-Antipolis.

De pauvres arguments techniques ou stratégiques ont été avancés : d’un côté on décide d’arrêter une activité de mesures qui ne serait plus dans la stratégie de l’entreprise (bien qu’elle rapporte 150k€ par an !), et de l’autre on nous explique qu’il coûterait moins cher de louer des locaux.

Avec les salariés du site, la Commission économique du CE ITRSI n’a pas eu grand mal à démonter point par point les arguments de la direction, en allant jusqu’à proposer un projet alternatif beaucoup plus abouti et basé sur le maintien de l’activité sur le site. Ce projet alternatif a été balayé en moins de 3 jours ouvrables par la direction, sans argument sérieux. Le CE a donc été forcé de rendre un avis (unanimement négatif) fin août 2014.

Vous l’avez compris, les vraies raisons du projet de fermeture ne sont manifestement pas celles qui nous sont affichées : la valeur immobilière du site aurait été estimée entre 6 et 10M€. La stratégie d’Orange est ainsi beaucoup plus claire : pour faire un bon coup immobilier, la direction n’hésite pas à sacrifier cette équipe d’excellence, et toutes leurs compétences rares avec, du haut de leur rocher "Tarpéien"...

Partie prenante depuis le début dans le soutien des salariés du Rocher, SUD ne laissera pas faire ce sacrifice même s’il peut paraître symbolique, au nom d’une seule logique financière de rentabilité court-terme, et au mépris de toute stratégie industrielle fondée sur une vision et une anticipation des besoins télécom à venir !

Projet alternatif du CE ITRSI au projet de fermeture du site de La Turbie

Pétition de soutien en défense au laboratoire R&D de La Turbie (déjà plus de 500 signatures !)


A Orange, je vote SUD

Les élections CE, DP et CAP d’Orange-SA se dérouleront du 18 au 20 novembre 2014 par vote électronique. Elles se situent dans un contexte social difficile.

Nos emplois, nos conditions de travail, nos salaires sont attaqués. La pénibilité augmente, les qualifications acquises et nos droits ne sont pas toujours respectés.

En ce sens, le vote Sud demeure le seul vote porteur d’un syndicalisme de contre proposition sociale. Les richesses produites par les salarié-es ne doivent pas enrichir toujours plus les actionnaires.

Coté Activités Sociales et Culturelles, elles font parfois l’objet de promesses démagogiques. Pour Sud, les ASC, c’est «  l’égalité des droits  » c’est-à-dire le droit de toutes et tous de pouvoir accéder à la culture, aux loisirs et aux prestations sociales basées sur leur situation.

Nous suivre :


Vente de fréquences 4G 700 Mhz par l’état

Le Président de la république a annoncé que les fréquences 700 MHz de la télévision seraient vendues aux enchères aux opérateurs télécoms dès l’an prochain. L’Etat espère en retirer trois milliards d’euros. Cette annonce a été accueillie diversement par les opérateurs.

En effet, il y a trois ans, Orange, SFR, Bouygues Telecom et​ ​Free​ ​avaient déjà dû débourser un total de 3,6 milliards d’euros pour les fréquences 800 et 2.600 MHz, l’Etat ayant dit qu’il n’y aurait plus de fréquences disponibles d’ici à la fin de la décennie.

Les trois premiers opérateurs, qui n’ont pas besoin de fréquences, ne semblent guère enchantés, mais Free, qui a besoin de spectre pour étendre son réseau, pourrait faire une bonne affaire avec ces fréquences « en or ». Reste à voir si la santé financière de SFR et Bouygues leur permettra de jouer dans la cour des grands ou riches, Orange et Free...

En savoir plus


Les élections professionnelles chez Numericable

Les prochaines élections auront lieu du 10 au 14 novembre 2014. Elles vont intervenir dans un climat particulier en plein rachat de SFR par Numericable.

Ces élections sont donc importantes et SUD mène une campagne pour s’implanter dans ce groupe.

En savoir plus


On appelle à dire NON aux traités de libre échange

Samedi 11 octobre sera une journée européenne d’action contre les multinationales et leur monde. Plus de 200 actions sont prévues en Europe et partout en France, pour dire STOP au TAFTA, CETA, TISA. Autant de sigles qui sonnent bien à l’oreille mais qui désignent des accords de libre échange et d’investissement que les multinationales négocient entre elles, dans le plus grand secret, sans l’avis des citoyen-nes et en dehors de toute démocratie.

Non seulement, elles s’attaqueront aux normes sociales, financières, culturelles et environnementales mais elles pourront, si non satisfaites, attaquer un Etat devant les tribunaux. Dopées à la relance de la croissance, elles se sentent tout permis. Le 11, soyons nombreux-ses à faire échouer ces négociations et à dire STOP au TAFTA*.

* accord de libre échange entre l’Europe et les Etats Unis

Le tract Solidaires
Voir plus


Marche de Rosen

Rosen Hicher s’est engagée depuis le 3 septembre dans une marche de 743 kilomètres, de Saintes (en Charente-Maritime) jusqu’à Paris, faisant halte dans toutes les villes où elle s’est prostituée pendant 22 ans.

Aujourd’hui, si elle a pu sortir de la prostitution, elle se définit comme une survivante. Elle veut mobiliser les maires, les député-es mais aussi l’opinion publique sur la nouvelle loi qui vise à renforcer la lutte contre le système prostitutionnel. Cette loi passera au Sénat au mois d’octobre.

Voir les détails de l’arrivée


Nos droits : En cas de harcèlement moral, un-e salarié-e a droit obligatoirement à une indemnisation de son préjudice

Dans un arrêt en date du 6 mai 2014 la Cour de cassation précise que dès lors que le harcèlement moral est reconnu, le-la salarié-e doit nécessairement se voir accorder une indemnisation au titre du préjudice moral.

Un harcèlement moral, lorsqu’il est constitué, cause nécessairement un préjudice. La cour d’appel n’a donc pas donné de base légale à sa décision en rejetant la demande de dommages-intérêts formée par le-la salarié-e pour préjudice moral consécutif au harcèlement moral dont il aurait fait l’objet, au motif que ce préjudice était « non démontré ».

Le-la salarié victime de harcèlement moral peut saisir le conseil de prud’hommes d’une demande d’indemnisation du préjudice subi, dirigée contre l’employeur, voire contre le-la salarié-e qui en est l’auteur personnel (Cass. soc., 21 juin 2006, n° 05-43.914). Cette demande est la plupart du temps formée après une rupture du contrat de travail.

Voir plus


La fédération Sud PTT est membre de JPEG 25/27, rue des Envierges 75020 Paris - Tel : 01 44 62 12 00 - sudptt@sudptt.fr - www.sudptt.org
Vous recevez cette lettre d’information parce que vous êtes inscrit(e) à la liste de diffusion. Envoyez un courriel pour vous désinscrire ou recevoir cette newsletter.

Agenda

<<

2017

 

<<

Septembre

 

Aujourd'hui

LuMaMeJeVeSaDi
28293031123
45678910
11121314151617
18192021222324
2526272829301
Aucun évènement à venir les 2 prochains mois