Newsletter du 4 décembre 2014

jeudi 4 décembre 2014
par  paslaniici
popularité : 43%

La lettre d'information Télécom de la fédération SUD

Jeudi 4 décembre 2014 - Numéro 186 - Si cet email ne s'affiche pas correctement, vous pouvez consulter directement la page
  • Edito : Aux larmes... etc... !
  • Complémentaire santé des fonctionnaires d’Orange : loin de l’égalité des droits
  • Orange achète...et vend !
  • SFR-Numericable-Altice-Virgin : le nouveau n°2 des télécoms
  • Google, l’araignée géante de la toile
  • Des élections professionnelles : des enjeux importants pour les salarié-es
  • Barrage de Sivens : la France taclée par l’Europe
  • Nos droits : Dépassement de forfait téléphonique professionnel

L'humeur du jour

Votre mobile

En complément du site web fédéral et d’intranet, la fédération propose des informations plus courtes plus locales, accessibles depuis votre mobile. Pour plus d’infos et comment télécharger les applications :
SUD sur votre mobile

Inscrire un-e ami-e

Vous pouvez aussi inscrire à cette lettre électronique de SUD un-e ami-e en cliquant ici !

Voir les lettres précédentes

Toutes les lettres sont disponibles sur le site public de SUD en cliquant ici !



Editorial : Aux larmes... etc... !

Contre les "contraintes insupportables du décompte de la pénibilité, de l’obligation d’un contrat de travail minimum de 24H/hebdo pour un temps partiel et de l’obligation d’informer les salarié-es deux mois avant la cession des entreprises", c’est la mobilisation générale des patron-nes à l’appel de la CGPME et autre MEDEF.

Certains sondages les assurent de la sympathie d’une majorité de la population. Le gouvernement, lui, parle d’amour même lorsqu’il mime la contrariété devant le peu d’empressement des employeurs à embaucher parmi les 5,5 millions de demandeurs-euses d’emplois recensé-es en décembre.

Evidemment, les plus faibles des patron-nes, les PME, celles et ceux dont le taux d’imposition est de 25%, seront mangé-es par leurs "ami-es", celles et ceux qui en paient à peine 8%, dans le cadre de la concurrence. Mais cette unanimité patronale pour réclamer plus encore énerve.
Les 42 milliards d’€ promis sur 3 ans et, selon le Figaro, les 6000 dispositifs de financement public pour attribuer chaque année 60 milliards d’€ aux entreprises ne suffisent pas ?

La masse toujours plus grosse des exclu-es de la société, des salarié-es déçu-es serait heureuse d’une pareille générosité, et d’un autre partage des richesses produites. Les pleurs des patron-nes viennent gonfler les rivières des dérèglements sociaux.... mais ne sauront diluer notre résolution à refaire tourner ce monde à l’endroit.


Complémentaire santé des fonctionnaires d’Orange : loin de l’égalité des droits

La quatrième séance de négociation, a au moins permis de lever le voile sur les intentions de la direction : pas de contrat collectif prévoyance, peut-être un contrat collectif santé, mais pas tout de suite (« dans les cinq ans »).

Pour faire passer la pilule, la direction a entre-ouvert son porte-monnaie : elle propose que la prime passe de 430 à 450 euros bruts annuels à partir de 2017, avec progressivité, soit 18,75€ par mois en 2015, 28,13€ en 2016 et 37,50€ en 2017.

SUD a rappelé la nécessité d’un contrat collectif santé ET prévoyance pour les fonctionnaires, qui doit être négocié dès 2015. Et qu’en attendant, une indemnité égale à 60 % de la cotisation MG niveau 3 devait être versée.

Le tract Sud


Orange achète...et vend !

La stratégie financière tient le haut du panier d’Orange, indiscutablement. Les opérations de rachat de Jazztel sont presque finalisées.

Et déjà d’éventuelles tractations pour la vente d’Everything Everywhere, détenue en commun avec Deutsche Telekom sont dans les starting blocks. British Telecom serait intéressé alors qu’au même moment, Vodaphone envisage le rachat d’un cablo opérateur britannique pour conserver son "lead"...

Et la stratégie industrielle, c’est pour quand ?


SFR-Numericable-Altice-Virgin : le nouveau n°2 des télécoms

Après l’aval sous conditions de l’autorité de la concurrence (voir la lettre n°182 du 6 nov ), le rachat de SFR par Numericable est désormais finalisé.

Le nouveau groupe souhaite rapidement doubler sa couverture dans la fibre pour avoir 12 millions de foyers raccordables en 2017. Il veut également «  nettoyer le portefeuille de marques  » et faire du ménage dans ses 960 boutiques.
Le nouveau n°2 des télécoms françaises arrive lesté d’une dette nette de 11,6 milliards d’euros. Il lui faudra générer beaucoup de trésorerie dans les années à venir pour les rembourser !

SFR-Numericable-Altice-Virgin a par ailleurs déclaré « ne pas avoir besoin de racheter Bouygues Telecom ». Par contre, il a avalé Virgin Mobile pour 325 millions d’euros et veut maintenant racheter Portugal Telecoms pour 7,4 milliards...

En savoir plus


Google, l’araignée géante de la toile

Google n’est pas seulement le plus grand moteur de recherche du monde, mais également la plus importante plateforme-vidéo avec Youtube, Chrome le plus grand navigateur, Gmail le service de courrier électronique le plus utilisé et Android le système d’exploitation pour appareils mobiles le plus répandu.

En retour de ces services gratuits, Google récolte des données sur les habitudes des internautes et leur adresse davantage de publicité ciblée. Google est devenue l’incontournable sur le Web, affaiblissant ainsi l’ensemble de tous les autres acteurs du net.

C’est l’exemple éclatant d’une entreprise dominante. Avec 70% de part de marché, Google définit à elle seule l’infrastructure de l’internet. Le marché n’est plus aux mains que d’un seul.

Face à la colère des acteurs européens du web, les député-es européens se prononcent ce jeudi sur une motion qui réclame entre autres la scission du géant du Web, en séparant son service de recherche de ses autres activités commerciales…
Il y a fort à parier que notre arachnide résistera encore longtemps !

La toute puissance des GAFA (Google, Amazon, Facebook et Apple) interroge... Elle inquiète même devant ces sortes de super États, qui pourraient opérer dans un espace de non droit, sans lois, ni protection des données !


Des élections professionnelles : des enjeux importants pour les salarié-es

Dans la Fonction Publique : Votez Solidaires le 4 décembre !

Le clip de Solidaires « Fonctionnaires... Contre les idées reçues »

Les élections professionnelles à La Poste, c’est parti !!!

Le scrutin a débuté le lundi 1er décembre à 6h00 jusqu’au jeudi 4 décembre à 19h00. Mais le vote électronique mis en place par la direction présente des bugs importants : codes non-envoyés, égarés, invisibles… SUD riposte et met en place un n° Vert pour permettre à tout-e-s les salarié-es de voter.

Pour que les intérêts de tou-te-s les postier-e-s soient représentés : Votez SUD

Le Tract Sud


Barrage de Sivens : la France taclée par l’Europe

Encore une fois, la commission européenne lance une procédure d’infraction à l’encontre de la France à propos du barrage de Sivens : la directive sur l’eau n’est pas respectée. Concrètement le gouvernement lance le projet malgré "la détérioration de l’état écologique de la masse d’eau qu’il est susceptible d’entraîner"...

En 2015, la 21ème conférence climat des Nations Unies (COP21) se tient en France. Le gouvernement défend la position ambitieuse de diminuer de 40% les émissions de gaz à effet de serre d’ici 2030 puis de 60% en 2040 (et oui !).

Par contre, il se garde bien d’abandonner définitivement tous les projets inutiles et destructeurs écologiquement (Notre dame des Landes, Sivens, ferme des milles vaches etc.).

Alors pas d’hésitation, la fédération SUD continue à soutenir et défendre tous les opposant-es aux projets inutiles.

Le Collectif du Testet


Nos droits : Dépassement de forfait téléphonique professionnel

Un vendeur avait à sa disposition un forfait téléphonique de 6 heures par mois pour exercer ses fonctions. Entre autres griefs, le salarié contestait devant les juges la retenue sur son salaire des dépassements de forfait.

La Cour d’appel avait considéré que l’employeur était fondé à retenir cette somme. La Cour de Cassation en a jugé autrement. Elle a rappelé que "la retenue d’une somme au seul motif du dépassement du forfait téléphonique attaché au téléphone professionnel du salarié constitue une sanction pécuniaire illicite, qu’en déboutant le salarié de sa demande de restitution des sommes prélevées sur son salaire et correspondant aux communications téléphoniques excédant le forfait souscrit par l’employeur, la Cour d’appel a violé l’article L. 1331-2 du code du travail.

La Haute juridiction précise aussi que les frais professionnels engagés par un salarié dans l’intérêt de l’entreprise doivent être supportés par l’employeur.
Le salarié ne peut selon la Cour supporter le coût des communications excédant ce forfait qu’à condition qu’elles soient la conséquence d’une utilisation personnelle ou qu’elle ne soit pas justifiée par l’intérêt de l’entreprise.
Cass. Soc. 15 mai 2014, n° 12-30148

La fédération Sud PTT est membre de JPEG 25/27, rue des Envierges 75020 Paris - Tel : 01 44 62 12 00 - sudptt@sudptt.fr - www.sudptt.org
Vous recevez cette lettre d’information parce que vous êtes inscrit(e) à la liste de diffusion. Envoyez un courriel pour vous désinscrire ou recevoir cette newsletter.

Agenda

<<

2017

 

<<

Septembre

 

Aujourd'hui

LuMaMeJeVeSaDi
28293031123
45678910
11121314151617
18192021222324
2526272829301
Aucun évènement à venir les 2 prochains mois