Newsletter du 27 novembre 2014

jeudi 27 novembre 2014
par  paslaniici
popularité : 36%

La lettre d'information Télécom de la fédération SUD

Jeudi 27 novembre 2014 - Numéro 185 - Si cet email ne s'affiche pas correctement, vous pouvez consulter directement la page
  • Edito : Sud en 3ème chez Orange !
  • Pas de quartier pour les emplois chez Orange !
  • Orange : Congés…vendus !
  • Teleperformance veut-il devenir leader de la répression syndicale ?
  • Marché des télécoms : le bout du tunnel ?
  • Combattre les idées du Front National
  • Le n° 11 de Solidaires et Egales
  • Nos droits : Surveillance et licenciement : il y a des règles !

L'humeur du jour

Votre mobile

En complément du site web fédéral et d’intranet, la fédération propose des informations plus courtes plus locales, accessibles depuis votre mobile. Pour plus d’infos et comment télécharger les applications :
SUD sur votre mobile

Inscrire un-e ami-e

Vous pouvez aussi inscrire à cette lettre électronique de SUD un-e ami-e en cliquant ici !

Voir les lettres précédentes

Toutes les lettres sont disponibles sur le site public de SUD en cliquant ici !



Editorial : Sud en 3ème chez Orange !

A l’issue des élections professionnelles, Sud reste troisième organisation syndicale, malgré une baisse de 1,1% des suffrages exprimés.

La CGT perd la première place avec - 3,18%. La CFDT avec + 2,27% confirme sa première place obtenue sur le groupe. Les médias ont souligné que l’addition CFDT-CGC-FO dépasse désormais les 50% et que ce pôle "réformiste" est capable d’imposer la signature d’accord pour accompagner la politique "sociale" de l’entreprise. Les syndicats porteurs d’une alternative à la gestion purement financière ont, sans doute, eu un peu de mal à se faire entendre.

Les 17,5% des votes en notre faveur nous encouragent cependant à penser que dans une situation sociale compliquée, la voix de Sud pourra se faire entendre. Les élections professionnelles dans la Fonction Publique et à La Poste vont se dérouler jusqu’au 4 décembre. Nous souhaitons que Solidaires et Sud puissent obtenir la confiance du plus grand nombre... en espérant que le vote électronique ne soit pas un frein à l’expression des salarié-es.

Nous étions opposés au vote électronique mais la direction s’est félicitée d’une participation de 73,8% malgré le départ de 6 000 électeurs depuis 2011. L’expression des collèges cadres est certainement supérieure à la participation des autres collèges.

Tout ceci reste à vérifier car l’organisation a multiplié les bugs et on attend toujours les résultats complets. On a subi : l’impossibilité d’accéder au vote, les déconnexions intempestives, l’assistance téléphonique de Docapost sous-dimensionnée, la non-adaptation de l’outil de vote aux collègues mal-voyant-es, etc. En pleine semaine de "l’Hangagement" !


Pas de quartier pour les emplois chez Orange !

De 2014 à 2016, la direction prévoit la perte de 16 957 emplois à temps plein (source groupe Orange France) suite aux départs et seulement 5 200 recrutements. Chaque année, nous publions une carte des départs par région et bassin d’emploi. Pour 2014, tous les syndicats semblaient s’accorder sur la nécessité de recruter immédiatement 5 000 nouveaux-nouvelles collègues. Hélas, l’accord GPEC signé par CFDT et CGC s’inscrit dans une logique de limitation des recrutements pour satisfaire les objectifs de rémunération des actionnaires.

Salaires, emplois, conditions et organisation du travail ... Avec plus de 30% de marge pour Orange, les moyens financiers existent pour satisfaire les revendications du personnel. Sud proposera de nouvelles initiatives pour faire entendre cette exigence d’une autre répartition des richesses produites par les salarié-es.

Le tract Sud


Orange : Congés…vendus !

Dans le droit fil de notre société où tout s’achète et tout se vend, le législateur autorise désormais d’utiliser ses droits affectés sur le Compte Epargne Temps (CET) pour compléter sa rémunération en retraite (loi 2010-1330 du 9 novembre 2010).

A la demande des organisations syndicales CFDT, CGC et FO, une négociation a été ouverte à Orange pour définir les modalités de transfert de jours de CET dans le PERCO (Plan d’Epargne Retraite Complémentaire).

Paradoxalement, la direction de l’entreprise souhaite limiter le nombre de jours qu’il serait possible de transférer du CET vers le PERCO, alors que les organisations syndicales « demandeuses » de cette négociation souhaitent, quant à elles, pouvoir en transférer et monétiser un maximum !

Pour SUD, nous disons : attention ! Il ne faut pas instaurer un système supplémentaire qui pousserait les salarié-es à ne pas, ou à moins prendre leurs jours de repos car il en va de leur santé au travail ! Et on peut se demander combien d’euros vaudrait une journée de congés ? Une journée de congés d’un-e salarié-e à hauts revenus vaudrait-elle plus chère que celle d’un salarié-e à plus bas revenus ?

Si, effectivement en cette période de crise, il y a bien un problème de pouvoir d’achat, nous estimons à SUD que tout l’argent que pourrait mettre la direction de l’entreprise dans cette négociation serait bien plus utile sur la table des futures négociations salariales.


Teleperformance veut-il devenir leader de la répression syndicale ?

Le n° 1 mondial des centres d’appels est connu pour ses méthodes de travail dures envers ses salarié-es mais ça ne lui suffit plus. En ce moment, cette entreprise met les bouchées doubles pour essayer de se débarrasser de plusieurs militant-es syndicaux, notamment ceux et celles de SUD, mais aussi de la CGT. Plusieurs représentant-es syndicaux SUD sont sous la menace d’un licenciement.

La direction tente ainsi de bloquer l’activisme des équipes syndicales SUD qui œuvrent au quotidien à la protection des droits des salarié-es. Mais nous ne laisserons pas faire : avec les salarié-es, nous soutenons nos camarades : plusieurs actions sont prévues à Villeneuve d’Asq, à Blagnac et Asnières.

Lire le tract de SUD Teleperformance


Marché des télécoms : le bout du tunnel ?

En Europe, la situation des opérateurs s’est nettement améliorée pour douze des quinze marchés. Dans le mobile, au cours du dernier trimestre, le chiffre d’affaires moyen a reculé de 2,5 % « seulement » , contre - 7,4 % fin 2013. C’est le meilleur trimestre depuis trois ans. Les expert-es prévoient la stabilisation du chiffre d’affaires à partir de mi-2015.

La situation est cependant diverse selon les pays. En Allemagne, au Royaume-Uni et en Suisse, le marché est stable. En revanche, le chiffre d’affaires continue de reculer en Italie et en Espagne (moins 8 % à moins 9 %), même si la chute est moins sévère. La France fait un peu moins bien que la moyenne (- 4,7 %), mais s’améliore elle aussi.

Alors que les marges se reconstituent, les investissements et l’emploi sont toujours à la traine. Pourtant les affaires continuent, les perspectives de vente (ex Dailymotion, EE...), de rachat, de consolidations diverses se multiplient... Le gâteau est toujours aussi alléchant !

Lire l’article des Echos


Combattre les idées du Front National

Parce que le Front national n’est pas un parti comme un autre,
- parce que le Front national reste fondamentalement d’extrême droite, raciste et nationaliste,
- parce que le Front national tente de récupérer à son profit l’exaspération de la population face à la situation sociale, économique et politique,
- parce que le Front national a une logique de conquête du pouvoir,
- parce que le Front national a un programme opposé aux intérêts de tous les salarié-es,

la fédération Sud et l’Union Solidaires, syndicats de lutte et de transformation sociale, revendiquent, au contraire du FN, une autre politique avec un réel partage et répartition des richesses et où les solidarités priment en terme économique, politique et sociale.

Ce changement doit se faire avec l’union des salarié-es quels que soient leur nationalité et leur lieu de travail.

C’est ce que nous porterons samedi 29 et dimanche 30 novembre à Lyon, au moment où le FN y tiendra son congrès.

Lire le tract de SUD


Solidaires et Egales n° 11

Le Bulletin Solidaires et Egales est édité par la commission femmes de Solidaires à destination de toutes celles et tous ceux qui luttent pour l’égalité entre les femmes et les hommes.
 Au sommaire du numéro 11, après les mobilisations du 25 novembre : le droit d’avorter a 40 ans, le budget 2015 et l’égalité, des grèves de femmes, etc.


Nos droits : Surveillance et licenciement, il y a des règles !

Un employeur a licencié une salariée pour utilisation excessive de sa messagerie à des fins personnelles. La salariée a contesté cette décision.

Dans un arrêt du 8 octobre 2014, la Cour de cassation a considéré qu’un employeur ne pouvait pas utiliser des informations collectées par un système de recueil automatisé de données personnelles pour licencier une salarié-e, faute d’avoir préalablement déclaré ce système auprès de la CNIL.

Cass. Soc. 8 octobre 2014, n°13-14991

Lire le bulletin juridique de Solidaires

La fédération Sud PTT est membre de JPEG 25/27, rue des Envierges 75020 Paris - Tel : 01 44 62 12 00 - sudptt@sudptt.fr - www.sudptt.org
Vous recevez cette lettre d’information parce que vous êtes inscrit(e) à la liste de diffusion. Envoyez un courriel pour vous désinscrire ou recevoir cette newsletter.

Agenda

<<

2017

 

<<

Septembre

 

Aujourd'hui

LuMaMeJeVeSaDi
28293031123
45678910
11121314151617
18192021222324
2526272829301
Aucun évènement à venir les 2 prochains mois