Orange : engagements non tenues

jeudi 29 janvier 2015
par  paslaniici
popularité : 56%

Orange et sourire jaune...

La direction s’était engagée en juillet à rencontrer de nouveau les syndicats sur l’emploi et les conséquences de l’accord intergénérationnel. Stéphane Richard a réaffirmé sa satisfaction des résultats de l’entreprise malgré un Chiffre d’affaire en baisse.Mais le volet social et les chiffres communiqués par la direction font grincer. Sud s’est élevé contre un « dialogue social » bafoué par le non respect des engagements signés par la Direction.

Alternant-es : compte promis mais pas tenu !

6000 alternant-es étaient dans les services en 2014. La direction annonce que 3300
sont en fin d’alternance chaque année. 350 ont été recruté-es en 2014 et 250 en 2013. Sud n’avait pas signé un accord sans proposition d’embauche pour tou-tes les jeunes formé-es dans l’entreprise. Les accords « alternance et stages » et intergénérationnel » prévoyaient 500 recrutements/an de 2013 à 2015, Pour respecter sa signature des 2 accords, la direction devrait embaucher 900 alternant-es en 2015 !!

Egalité pro... où t’es ?

L’encre de l’accord « égalité professionnelle », à peine sèche, la direction se félicitait
le 9 juillet 2014 qu’il « confirme les engagements pris depuis 2004 ... et accentue les actions en faveur de la féminisation des recrutements ». Pourtant, au 1er novembre 2014, seules 23,67% des recruté-es étaient des femmes quand en 2012 et 2013, elles étaient 34,17 et 32,78% des embauché-es. On est loin de l’engagement à recruter des femmes en proportion au moins égale au taux de féminisation de l’entreprise (36% en 2013) c’est inacceptable !!

GPEC dans l’eau tiède...

L’accord pour la Gestion Prévisionnelle de l’Emploi était insatisfaisant dans le contexte des 30 000 départs annoncés d’ici 2020. Toutefois, la direction s’était engagée pour un accord pour « la reconnaissance des qualifications » très attendu par
tou-tes les salarié-es qui n’ont pas vu leur évolution professionnelle reconnue à sa juste valeurs.
Le DRH a déclaré qu’une grande réforme de qualification et grille était trop chère. Il aura fallu l’insistance de Sud pour que des négociations soient promises avant la fin du 1er semestre 2015, sans précision de date ... vraisemblablement après la négociation salariale.

Une signature pour rire ?

La direction est aujourd’hui soucieuse de gagner la confiance des actionnaires en préservant une marge confortable de plus de 30%. La direction se vante d’un climat social « amélioré » au vu de sondages avantageusement présentés mais les salarié-
es qui font la richesse d’Orange méritent d’être respecté-es ! Sud entreprend une campagne de consultation des salarié-es et sans préjuger de la hiérarchie des priorités de chacun-e d’entre nous, les attentes existent. .
La direction doit respecter les salariées et les jeunes en attente d’un emploi.
La direction doit honorer sa signature ?

Brèves d’info
1565 salarié-es (1400 étaient prévus) ont été recrutées en 2014 dont 900 pour l’UES Orange.
11 000 salarié-es ont bénéficié d’une mesure PEC aux critères d’attribution totalement opaques.
La mesure de la charge de travail annoncée en juillet devrait être enfin discutée en Mars

Documents joints

PDF - 98.8 ko
PDF - 98.8 ko

Agenda

<<

2017

 

<<

Novembre

 

Aujourd'hui

LuMaMeJeVeSaDi
303112345
6789101112
13141516171819
20212223242526
27282930123
Aucun évènement à venir les 2 prochains mois