Newsletter du 25 juin 2015

jeudi 25 juin 2015
par  paslaniici
popularité : 43%



Jeudi 25 juin 2015 - Numéro 214 -
Si cet email ne s’affiche pas correctement, vous pouvez consulter directement la page

  • Drahison n’est pas raison
  • L’été sera chaud, l’été sera chaud...
  • Reconnaissance des qualifications : pas un radis supplémentaire !
  • Fréquences 4g, c’est dans l’air
  • La neutralité du net, ne fait pas bon ménage avec la loi de renseignement !
  • Parce que l’écologie nous concerne toutes et tous
  • Le vrai cauchemar des migrants-es
  • Des chiffres et des Maux : Des chiffres et des Maux : 4 sur 10

Votre mobile

En complément du site web fédéral et d’intranet, la fédération propose des informations plus courtes plus locales, accessibles depuis votre mobile.
Pour plus d’infos et comment télécharger les applications :

SUD sur votre mobile

Inscrire un-e ami-e


Vous pouvez aussi inscrire à cette lettre électronique de SUD un-e ami-e en cliquant ici !

Voir les lettres précédentes


Toutes les lettres sont disponibles sur le site public de SUD en cliquant ici !



Edito : Drahison n’est pas raison

Altice ne serait plus en lice pour le rachat de Bouygues.... jusqu’à la prochaine fois car on sait les opérateurs désireux de "consolider" à 3 le marché des télécoms. Nos "capitaines d’industrie" sont plus soucieux de dégager des marges et pour certain d’entre d’eux gagner des places dans le classement des plus riches du pays. Peu leur importe la qualité du service rendu au public et l’avenir des salarié-es de leurs entreprises et des sous traitants.... quitte à jeter de nouveaux salarié-es dans la marée croissante, des naufragé-es du pôle emploi.

Pour Sud, les opérateurs devraient garantir à tous les publics l’accès aux communications, dans le respect des règles environnementales et de santé.
Le développement des investissements dans les nouvelles technologies doit passer par des investissements complémentaires plutôt que concurrents.

L’état doit prendre toutes ses responsabilités et, alors que des dizaines de milliers de départs sont programmés dans le secteur, il faut obliger les patrons du secteur à maintenir l’emploi avec des embauches, aucun licenciement et des conditions de salaire et de travail décentes sous peine de retrait des fréquences attribuées.


Le communiqué Sud


L’été sera chaud, l’été sera chaud...

C’est seulement avant le départ en vacances de tous, qu’Orange a choisit d’ouvrir une série de négociations sur les sujets suivants : digital, charge travail, intergénérationnel et reconnaissance de qualifications... Et pourtant nombre de ces négociations sont attendues par les salarié-es et demandées par les organisations syndicales depuis des mois. Elles devraient reprendre à la mi-septembre 2015

La première séance sur l’intergénérationnel a eu lieu la semaine dernière, ce nouvel accord regroupera les 3 accords actuels que sont l’intergénérationnel, Alternants-es et séniors dont seulement 46% des plus de 57 ans d’Orange ont choisit les TPS et autres TPI.

Sud a rappelé à la direction son non respect de certains accords qui devrait notamment la contraindre à recruter 1300 altermant-es en 2015.
Lire notre tract sur le sujet.

Pour Sud, toute expérience d’un alternant-te dans l’entreprise doit permettre grâce à la formation continue, l’embauche des jeunes dans de nombreux secteurs. Les Alternants-es ne doivent pas être une simple variable d’ajustement.
Ils-elles sont une vraie richesse pour notre entreprise !


Reconnaissance des qualifications : pas un radis supplémentaire !

A ce stade, Orange ne souhaite pas mettre en place un budget spécifique, sur ce sujet.
Orange propose, une reconnaissance à minima avec les outils de la NAO (Mesures emploi compétences) et essentiellement pour les salarié-es au service d’Essentiels2020. Rien sur les situations de discriminations actuelles…

Négociation qui s’achèvera début 2016…
Pour Sud, il ne s’agit pas de renvoyer ces discussions aux calendes grecques. Les attentes des salarié-es sont fortes sur la reconnaissance des qualifications dans l’entreprise.

Sud revendique une reconnaissance des qualifications déjà acquises par tous les salarié-es avant de discuter des futures qualifications à acquérir avec l’évolution de nos métiers.
Pour SUD, aucun salarié-e ne doit rester sur la touche !


Fréquences 4G, c’est dans l’air

L’ARCEP, en lien étroit avec le gouvernement, vient de dévoiler les règles pour l’attribution des fréquences 4G 700 MHz. La bagarre risque d’être sévère : ces fréquences sont « en or » car elles portent loin et traversent bien les bâtiments. De plus, Free en possède moins que les autres.

Les fréquences à vendre sont découpées en six blocs. L’enchère minimum est fixée à 416 millions d’euros par bloc. L’Etat est donc certain d’empocher au minimum 2,5 milliards. Bouygues, SFR-Numericable et Orange pourront acheter deux blocs au maximum, Free trois blocs. Neuf demandes possibles, six blocs en vente, il va y avoir des déçus...

L’opération est prévue pour le mois de novembre, avec une mise en service de 2016 à 2019.

Pour la satisfaction de tous les usagers et le respect de l’environnement, Sud prône le partage des fréquences et la mutualisation des antennes-relais entre les opérateurs.


En savoir plus


La neutralité du net, ne fait pas bon ménage avec la loi de renseignement !

Le projet de loi sur le numérique, porté par la secrétaire d’État Axelle Lemaire, sera rendu public sur internet d’ici à juillet.

Valls souhaite inscrire dans la loi, une définition claire de la neutralité du net qui assure à tous un même accès aux réseaux pour tous les opérateurs" de l’internet…

Sud s’est toujours positionné en faveur de la neutralité du net,
On n’en croit pas nos yeux… plus de blocages, ni d’accès privilégiés ou restrictions ? Enfin, la liberté d’utilisation du Net pour tous-tes !?

Nous restons cependant interrogatif sur ce projet de loi, car après la loi sur le renseignement qui autorise l’utilisation des techniques d’espionnage et leur contrôle sur le territoire français… Le gouvernement a tout intérêt à nous voir tous-tes hyper connecté-es… Le fichage en sera plus que fiable.
Plus on est de fous… mieux on est surveillé !

Pour Sud, la garantie de l’égalité de traitement de tous les flux de données sur Internet doit exclure toute discrimination à l’égard de la source, de la destination ou du contenu de l’information transmise sur le réseau… Cela est incompatible avec la surveillance organisée par la loi sur le renseignement.
On demande à voir comment ils vont s’y prendre ?


Parce que l’écologie nous concerne toutes et tous

Le réchauffement climatique, dû à l’activité humaine, est sans équivoque. Les matières premières sont épuisables. Dans ces conditions, c’est tou-tes ensemble que nous devons définir nos besoins fondamentaux pour une société sobre en énergie et pour un cadre de vie collectif juste socialement et écologiquement.

Fin 2015, la 21ème conférence des parties de la Convention cadre des Nations Unis (COP21) se tiendra à Paris. Même si jusqu’à présent la majorité des états ont refusé les politiques climatiques, même si les entreprises, dont certaines financent la COP21, jouent la même partie et « verdissent » leur image à coup de com. L’hypocrisie n’ayant pas de limites et Orange ne déroge pas à la règle.

Ce seront les citoyen-nes ensemble qui obligeront les gouvernements à changer le système.

Pour la fédération SUD, syndicat de lutte et de transformation sociale, c’est le système qu’il faut changer pas le climat. Cela devient urgent.


En savoir plus


Le vrai cauchemar des migrants-es

Combien de migrants-es noyé-es en Méditerranée faudra-t-il encore ? Combien de migrants-es exécuté-es à bout portant lors de leur tentative d’escalader les barbelés élevés autour des enclaves ?

Désormais, il est banal que 600 êtres humains se noient chaque trimestre.
Combien de mort-es encore pour que s’organisent dans tous les pays de l’Europe des politiques d’accueil décentes pour les migrants-es qui ne quittent pas leur pays par plaisir, mais bien parce qu’ils y risquent leur vie ?

L’Europe des Droits de l’Homme est désormais remplacée par une Europe du libéralisme économique et du déni au droit d’asile.
Inutile de rappeler qu’économiquement ce ne sont pas les immigré-es qui sont responsables du chômage en Europe.

Qui abuse de la liberté de circulation des capitaux pour délocaliser la main d’œuvre, et faire du dumping social ?
Qui sont à l’origine des conflits et guerres sur l’ensemble de la planète ?
Qui vend des armes ?

Voilà pourquoi des milliers de migrant-es fuient leur pays chaque mois… dans l’espérance d’un monde meilleur !


Le tract Solidaires Douanes


Des chiffres et des Maux : 4 sur 10

Sur 10 enfants, 4 enfants d’ouvrier-es non qualifié-es obtiennent le bac en 2015.

L’inégal accès au bac des catégories sociales, la France reste un des pays de l’OCDE où le milieu social influe le plus sur le niveau scolaire.

Globalement la proportion de bacheliers-es a augmenté ; près des deux tiers des générations nées entre 1979 et 1982 ont obtenu le bac, contre un peu plus de 20 % de celles nées vingt années plus tôt. Mais on observe des inégalités selon le milieu social. Elles se sont aggravées ces dernières années.

En effet, si les enfants d’enseignant-es sont 90 % à être bachelier-es, les enfants d’ouvrier-es non qualifié-es ne sont que 4 sur 10 à obtenir leur bac. Les inégalités portent également sur l’accès aux différents bac généraux, technologiques et professionnels où la même proportion domine.


En savoir plus


La fédération Sud PTT est membre de JPEG 25/27, rue des Envierges 75020 Paris - Tel : 01 44 62 12 00 - sudptt@sudptt.fr - www.sudptt.org
Vous recevez cette lettre d’information parce que vous êtes inscrit(e) à la liste de diffusion. Envoyez un courriel pour vous désinscrire ou recevoir cette newsletter.



Agenda

<<

2017

 

<<

Septembre

 

Aujourd'hui

LuMaMeJeVeSaDi
28293031123
45678910
11121314151617
18192021222324
2526272829301
Aucun évènement à venir les 2 prochains mois