Newletter du 10 septembre

vendredi 11 septembre 2015
par  paslaniici
popularité : 43%


Jeudi 10 Septembre 2015 - Numéro 225 -
Si cet email ne s’affiche pas correctement, vous pouvez consulter directement la page

  • Edito : Le capitalisme tue et fait fuir !
  • Mayotte : Direction entends-tu ?
  • Redevance Télé : je contribue, tu taxes, ils planchent ! ! !
  • Une pauvreté qui baisse ou des chiffres qui ne veulent plus rien dire ?
  • Nos Droits : Communiquer sur le web, quels risques ?

Votre mobile

En complément du site web fédéral et d’intranet, la fédération propose des informations plus courtes plus locales, accessibles depuis votre mobile.
Pour plus d’infos et comment télécharger les applications :

SUD sur votre mobile

Inscrire un-e ami-e


Vous pouvez aussi inscrire à cette lettre électronique de SUD un-e ami-e en cliquant ici !

Voir les lettres précédentes


Toutes les lettres sont disponibles sur le site public de SUD en cliquant ici !



Le capitalisme tue et fait fuir !

Depuis le début de l’année, Il aura fallu pas moins de 3500 de réfugié-es mort-es ou disparu-es aux portes de l’Europe et l’horreur d’une photo d’enfant pour créer un sursaut, un réveil des consciences…

D’un seul coup, on assiste à une surenchère de qualificatifs pour réagir à l’information véhiculée par cette image.
Merkel, Hollande, Cameron… Ceux-là mêmes qui mettent pourtant en place la politique de la rigueur économique et verrouillent les frontières, parlent aujourd’hui « d’humanité » en mettant en place un plan d’accueil de réfugié-es, trié-es sur le volet.

Pendant ce temps, on évite soigneusement d’examiner pourquoi ces gens doivent fuir leur pays et risquer leur vie ! A qui la faute ?

La réalité c’est qu’une coalition impérialiste s’est formée pour intervenir dans le processus de « révolutions arabes » et empêcher qu’il aille jusqu’à affecter leurs intérêts économiques et géopolitiques.
Même causes et conséquences des politiques ou conflits armés en Afrique et dans les balkans !

Les réfugié-es ne sont pas à la recherche de la fortune, comme veut nous le faire croire le camp des extrémistes. Ils recherchent tout simplement la survie, la paix.

Lutter contre un système qui produit de la barbarie en masse devient l’urgence. Il faut accueillir tous les réfugié-es, sans restriction qu’ils-elles fuient les guerres, les dictatures ou la misère...
Le comble, serait de déployer des quotas pour les humains, mais pas pour les richesses puisées et saccagées sans vergogne par le capitalisme !

Sud est pour un autre partage des richesses ! Elles sont suffisamment importantes pour prendre aux riches et sortir de la misère tout-es celles et ceux qui viennent mourir sur nos plages... et celles et ceux qui sont réduits à la pauvreté en Europe.
Il ne s’agit pas de bons sentiments mais de justice pour toute l’humanité !


Appel #AsileUnDroit


Mayotte : Direction entends-tu ?

Le TGI de Mamoudzou a sanctionné le 08 septembre 2015 la manière avec laquelle les grévistes tentaient de se faire entendre depuis plus de 7 semaines. La direction a multiplié les propositions contradictoires tout au long du conflit. Aujourd’hui, elle persiste à prétendre que le surcout de la vie à Mayotte est égal à celui de la Réunion.

Le 9 septembre, les grévistes plus déterminés que la veille ont bloqué la circulation de l’île. leurs représentant-es se sont rendu-es à l’inspection du travail.

Après consultation de tou-tes les grévistes, ils proposeront, si la direction ouvre la porte des négociations, le principe d’un nouveau compromis suggéré par la direction du travail qui laisserait du temps à la démonstration d’un surcout de la vie spécifique qui doit être évalué comme dans chacun des départements d’Outre-mer... La direction saura-t-elle les entendre ?


Le communiqué de presse Sud


Redevance Télé : je contribue, tu taxes, ils planchent ! ! !

Dans la série comment récupérer de l’argent supplémentaire auprès des foyers français, notre cher gouvernement, jamais à court d’idées nouvelles, réfléchit à un nouveau modèle de contribution à l’audiovisuel public.

Un simple regard sur ce qui se fait outre-Rhin le laisse rêveur : en effet point de déclaratif mais une taxe de chaque foyer, résidences secondaires et entreprises incluses. Cette taxe ne prend pas en compte le nombre d’appareils de radiodiffusion du foyer.

La nouvelle présidente de France Télévisions Delphine Ernotte a récemment déclaré vouloir s’inspirer du modèle allemand en allant plus loin : étendre la redevance à l’ensemble des objets connectés.

En 2014 le Président Hollande avait déjà annoncé réfléchir à un élargissement de l’assiette de la contribution. La toute dernière réflexion sur le sujet vient de la ministre de la culture et de la communication et concernerait une extension de la taxation à la Box. Cette solution est battue en brèche par la secrétaire d’Etat au numérique qui estime que cela ne produirait pas l’effet financier escompté, à l’inverse du modèle allemand, très juteux.

En clair et sans décodeur pas de souci à se faire : si on élargit l’assiette ce sera pour un plus gros gâteau et les gourmands seront toujours les mêmes !


En savoir plus


Une pauvreté qui baisse ou des chiffres qui ne veulent plus rien dire ?

En 2012, en 2013, et aussi sûrement en 2014, l’INSEE note que « la pauvreté a baissé » ... Pourtant, il n’en est rien, bien au contraire.
Les demandeur-ses d’emplois sont toujours plus nombreux-ses, le nombre de titulaires de minimas sociaux augmente année après année.
Et cette baisse ne vient pas non plus d’une politique de lutte contre la pauvreté qui porterait des fruits.

Mais, explique l’observatoire des inégalités, elle résulte de l’aggravation de la crise, qui touche une frange de plus en plus large de la population. Alors mécaniquement, le revenu médian de référence (pris pour le calcul) diminue et ainsi une partie des ménages cesse alors d’être considérée comme pauvre alors que leurs revenus n’ont pas changé…

Une vraie politique d’autruche !


En savoir plus


Nos Droits : Communiquer sur le web, quels risques ?

Les outils de communication évoluant, les organisations syndicales font souvent le choix d’être présentes sur les réseaux sociaux. Ainsi, pour les mails professionnels, intranet, site web, blog, facebook, twitter, des règles existent.

Envoyer de la presse syndicale sur des mails pro est interdit en l’absence d’un accord d’entreprise. Par contre, rien ne l’interdit sur un mail perso. Un syndicat peut créer son site web ou son blog, mais ce qu’il y écrit relève des mêmes règles que dans un tract.

Les comptes Facebook et Twitter des syndicats obéissent aux mêmes règles que les sites web, mais la dangerosité est plus grande à cause de la rapidité de mise en ligne. Un commentaire sous le coup de la colère peut ne pas être adapté à une communication syndicale.
Attention enfin à la confidentialité des documents mis en ligne.


Tract Solidaires


La fédération Sud PTT est membre de JPEG 25/27, rue des Envierges 75020 Paris - Tel : 01 44 62 12 00 - sudptt@sudptt.fr - www.sudptt.org
Vous recevez cette lettre d’information parce que vous êtes inscrit(e) à la liste de diffusion. Envoyez un courriel pour vous désinscrire ou recevoir cette newsletter.


Navigation

Agenda

<<

2017

 

<<

Septembre

 

Aujourd'hui

LuMaMeJeVeSaDi
28293031123
45678910
11121314151617
18192021222324
2526272829301
Aucun évènement à venir les 2 prochains mois