Reconnaissance des qualifications... parce qu’on les vaut bien !

lundi 30 novembre 2015
par  paslaniici
popularité : 41%

Depuis plus de 10 ans, les salarié-es d’Orange ont accompagné l’évolution des services techniques et commerciaux de notre secteur. Les qualifications ont dû évoluer, avec plus ou moins de formations, pour assurer des services de qualité. Ces nombreuses qualifications nouvelles n’ont pas toutes été reconnues par l’employeur.

Des promotions trop réduites

7,2% en 2011 et 2012 et 8,5% en 2013 et 2014
Elles sont parfois attribuées aux mêmes sur plusieurs années. En 2014, 40% des promos sont des mesures d’ancienneté, c’est-à-dire la transformation de points d’indice transformés en promotion avant de partir en TPS ou retraite. On est loin de pouvoir satisfaire toutes les attentes.

La promesse de négociations

La déception de tou-tes celles et ceux, écartées de toute reconnaissance est connue des syndicats et de la direction. Sud et les autres organisations syndicales avaient enfin arraché de la direction, en août 2014, la promesse d’une négociation. Dans le cadre de l’accord Gestion Prévisionnelle de l’Emploi et des Compétences, « le Groupe s’engageait à ouvrir, au premier semestre 2015, une négociation spécifique sur la reconnaissance des qualifications acquises ... »

Des propositions décevantes

Après une première séance formelle le 19 juin, les discussions ont commencé le 24 septembre. Début septembre, FO, CGT et Sud ont réclamé un budget spécifique pour satisfaire toutes les attentes pour les qualifications non reconnues. Notre courrier n’a pas reçu de réponse positive. La direction oublie tous les efforts d’adaptation faits par les salarié-es et veut seulement accompagner par des mesures individualisées les « compétences » pour les 15 nouveaux métiers de la digitalisation.

La direction ne veut pas écouter ?

Sud a proposé d’interrompre la dernière séance. Ensemble, CFDT, CGC, CGT, FO et Sud, nous avons rédigé une déclaration commune pour réclamer une réelle ambition et des moyens.

-* pour aboutir enfin à la reconnaissance des qualifications déjà acquises et celles à venir.
  • pour déboucher sur des mesures collectives intra-bande et/ou de l’ouverture de bandes intermédiaires
  • pour ouvrir des discussions sur de nouveaux niveaux cibles par métiers

Le 13 novembre, Bruno Mettling a répondu aux syndicats en renvoyant la prochaine séance au 17 décembre. Il confirme la volonté de la direction de limiter la négociation à l’accompagnement des qualifications liées à la digitalisation. Il annonce vouloir une concertation avec les autres patrons du secteur.

Orange peut payer !

Les derniers résultats financiers ont confirmé la bonne santé retrouvée d’Orange. Notre direction entend plutôt consolider les dividendes versés aux actionnaires. Même si le DRH a convenu de la légitimité des demandes de reconnaissance des qualifications déjà acquises, il a répondu qu’il n’avait pas d’argent pour les faire. La direction privilégie les économies de cout réalisées sur le dos des salarié-es qui font la richesse de l’entreprise.

Faisons nous entendre !

Les fédérations ont démontré qu’elles pouvaient s’entendre pour réclamer la reconnaissance des qualifications et des compétences acquises toujours pas reconnues par l’entreprise.
Pour Sud, il faut d’urgence que tou-tes les salarié-es puissent prétendre au plus haut niveau de bande ou grade de chacun des services.

Sud a proposé aux autres fédération syndicales de proposer une pétition commune sur la base de la déclaration qui nous a réunis.

Sans attendre il faut nous faire entendre !
Signez faites signer cette pétition
Pétition à renvoyer à Sud 25 27 rue des envierges 75020 Paris

NomPrénomService/unitéSignature

Agenda

<<

2017

 

<<

Juillet

 

Aujourd'hui

LuMaMeJeVeSaDi
262728293012
3456789
10111213141516
17181920212223
24252627282930
31123456
Aucun évènement à venir les 2 prochains mois