C5 : Un accord minable qui ne règle rien sur le fond

lundi 11 janvier 2016
par  paslaniici
popularité : 24%

PNG - 239 ko La Direction a proposé fin décembre aux organisations syndicales, quasiment à la sauvette, la signature de l’accord sur les mesures d’accompagnement des salariés concernés par le déménagement à C5. Cet accord est en fait à 80% une décision unilatérale de la Direction. Nous l’avons signé uniquement pour participer à la commission de suivi, bien que nous le trouvions lamentable. Explications concernant les principales dispositions :

Accompagnement financier de l’allongement du temps de trajet : c’est un peu d’argent… pour certains

L’accord prévoit une indemnisation versée une seule fois qui va de 1300 euros à 4000 euros pour les salariés dont le temps de trajet aller et retour est supérieur à 20 minutes et dont l’allongement est supérieur à 20 minutes. L’indemnisation se fera sur la base du déclaratif du salarié. Gros problème : les travaux autour de la gare de Châtillon, qui vont être source d’importantes perturbations, n’ayant pas commencé, personne n’est capable aujourd’hui d’estimer son futur temps de trajet…
En outre il est injuste que les salariés qui ont déjà un temps de trajet très long, voire extrêmement long ne soient pas dédommagés : l’un pourra toucher 4000 euros et l’autre rien du tout ! SUD avait proposé que TOUS les salariés soient dédommagés en fonction de leur temps de trajet.
Par ailleurs l’accord propose des primes pour l’achat d’un deux ou trois roues électrique ou à assistance électrique (nous sommes pour) mais aussi des primes pour l’achat d’un véhicule NEUF pour les salariés dont le trajet simple en transport en commun serait supérieur à 1H30. Cette prime peut aller jusqu’à 4000 euros pour un véhicule électrique, sans même qu’il soit nécessaire de l’utiliser pour aller travailler ! Un effet d’aubaine pour certains qui ont les moyens de s’acheter une Tesla ou un deuxième véhicule, mais aussi à notre avis un abus de bien sociaux quand il s’agit de cadres dirigeants (et seulement eux).

Navettes : la Direction montre son incompétence et son avarice

PNG - 157.5 ko In fine, Orange prévoit d’expérimenter une navette électrique pour des-servir le trajet entre le tram T6 (arrêt centre de Chatillon) et C5. Initiale-ment notre demande portait sur la mise en place d’une navette depuis terminus de la ligne 13, mais les travaux de la gare de Chatillon la rendraient impossible. La Direction a préféré la mise en place de cette navette, sans produire la moindre étude à l’appui, de préférence à une navette depuis le RER Issy Val de Seine, passant par Corentin Celton et l’arrêt centre de Chatillon du tram T6, qui couterait plus cher. Et par-dessus le marché, la Direction bloque la nouvelle enquête auprès des salariés sur leur déplacement qui aurait du être faite à l’automne dernier par le Cabinet EMS (filiale de la RATP) : peut-être de peur que cette enquête montre que la navette depuis le RER serait la plus utile ?

Télétravail : sauve qui peut

Vu la catastrophe prévisible en matière de déplacements du fait des travaux du Grand Paris qui devraient durer une dizaine d’années, le télétravail constituera pour les salariés une solution palliative, quels que soient ses défauts par ailleurs. Mais l’accord renvoie à l’accord déjà existant du 17 mai 2013 et visiblement ne souhaite pas développer le télétravail, surtout en bureau satellite (8 places à … Guyancourt !). SUD continuera à demander qu’Orange garantisse à tout salarié qui en fera la demande une place pour l’année dans un centre de télétravail choisi : seule solution réelle pour les salariés dont les temps de transport sont très élevés. SUD demande également aux salariés de ne pas hésiter à saisir leur CHSCT, qui est pleinement compétent en cas de refus ou de modification d’une demande de télétravail.

Un accord qui ne porte pas sur l’aménagement des locaux

PNG - 82.1 koEt pour cause, puisqu’un désaccord complet continue d’exister entre une grande majorité de salariés, que nous soutenons et la Direction, qui s’accroche de façon dogmatique aux openspaces où viendront s’entasser la plupart des salariés. Mais, du coup, la signature de l’accord ne nous en-gage en rien sur l’aménagement.

Pourquoi avons-nous signé cet accord de m#@\e ?

L’unique raison est que l’accord prévoit la mise en place d’une commission de suivi, réservée aux signataires.

  • "dans le cadre de cette commission" seront décidées des améliorations à mettre en oeuvre pour l’amélioration des conditions de travail sur la base d’un budget dédié : les salariés ne doivent donc pas renoncer à demander le cloisonnement de leur espace de travail et nous les soutiendrons.
  • les recours en matière de télétravail seront examinés également dans le cadre de cette commission de suivi et nous les appuierons (mais ceci n’empêche pas de saisir les CHSCT).

Bien entendu les problèmes de sécurité causés par la proximité immédiate d’une conduite de gaz haute pression (40 bars) de gros diamètre demeurent. Pour la Direction, il n’y a JAMAIS d’accident. Pourtant, à Meudon, le 15 décembre dernier, une canalisation de plus faible diamètre a explosé faisant deux blessés graves et détruisant un immeuble. Sur cette canalisation, la Direction fait preuve d’une discrétion approchant le mutisme. C’est révélateur que ce soit le Comité d’Etablissement qui doive faire établir un diagnostic de ce risque à ses frais alors que la Direction "préfère ne pas en parler".

PNG - 58.3 ko

Conclusion :

La Direction en imposant à ses salariés de s’entasser dans des open-spaces, dont une grand majorité ne veulent pas, sur un site mal desservi par les transports en commun, qui va connaître pendant une dizaine d’années des perturbations très importantes dues aux travaux du Grand Paris, montre le mépris qu’elle porte à nos conditions de travail… mais aussi à notre sécurité car elle aurait bien aimé cacher la présence de la conduite de gaz.

C5 va bouleverser vos conditions de travail.
SUD vous a toujours informés loyalement.
Prenez contact avec nous auprès de nos représentants et informez vous sur les actions et l’adhésion à SUD.

Agenda

<<

2017

 

<<

Novembre

 

Aujourd'hui

LuMaMeJeVeSaDi
303112345
6789101112
13141516171819
20212223242526
27282930123
Aucun évènement à venir les 2 prochains mois