News du 5 Juin 2014

jeudi 5 juin 2014
par  paslaniici
popularité : 27%


Jeudi 5 juin 2014, numéro 163
Si cet email ne s’affiche pas correctement, vous pouvez consulter directement la page

  • Editorial : Nord/Sud... une ligne de démarcation
  • ASC : les Robins des Bois modernes
  • AG des actionnaires Orange : Ré, Ré, Réanim…action !
  • Stéphane Richard veut-il croquer Bouygues ?
  • 2014, Odyssée de l’espace pour Google.
  • Des sanctions inacceptables contre des militant-e-s syndicaux SUD à La Poste
  • Syndicalistes paysans, la ferme !
  • Nos droits : léger coup de pouce pour la retraite de certaines mères

Votre mobile

En complément du site web fédéral et d’intranet, la fédération propose des informations plus courtes plus locales, accessibles depuis votre mobile.
Pour plus d’infos et comment télécharger les applications :

SUD sur votre mobile

Inscrire un-e ami-e


Vous pouvez aussi inscrire à cette lettre électronique de SUD un-e ami-e en cliquant ici !

Voir les lettres précédentes


Toutes les lettres sont disponibles sur le site public de SUD en cliquant ici !



Editorial : Nord/Sud... une ligne de démarcation

Le rideau de fumée du bricolage des régions françaises ne peut dissimuler les urgences sociales qui sont au coeur des préoccupations syndicales ! 
Cette semaine, la CFDT se réunit en congrès dans le sud de la France à Marseille et la fédération Sud participe à Dunkerque au congrès de son union interprofessionnelle Solidaires. Les un-es et les autres soulignent la désespérance sociale dont le succès électoral du Front National est une des manifestations.

Dans une adresse au gouvernement, le secrétaire de la CFDT a réclamé un meilleur contrôle des fonds publics. Berger peut bien tenter de noyer les conséquences des accords dits « gagnants-gagnants » avec le patronat, les inégalités s’accroissent encore... et ce sont toujours les mêmes qui se gavent.

Le congrès de Solidaires, lui, confirmera l’exigence d’une rupture radicale et sans complaisance pour 1% des plus riches qui s’accaparent 50% des richesses mondiales. Notre rêve général est de contribuer au rassemblement et à la coordination de celles et ceux qui exigent un autre partage des richesses.
Sud et Solidaires ne relâcheront rien ! L’égalité des droits, c’est notre dessein !


ASC : les Robins des Bois modernes

Piquer aux jeunes et aux pauvres pour donner aux vieux et aux riches”, semble être le nouveau credo de nombreux CE Orange. L’accord de gestion CE-CCUES 2013, non signé par SUD, donne plus de pouvoirs aux CE. Il leur confie 82% de la contribution patronale et leur transfère les vacances adultes et la billetterie, gérées auparavant par le CCUES.

Des prestations comme les vacances adultes, colis de Noël, culture, sport, lecture, etc. s’affranchissent de plus en plus des revenus des salarié-es, les CE multipliant des offres identiques.

Alors que l’écart de revenus entre le quotient familial le plus bas (QF1) et le plus haut (QF14) est de 10, les aides sont échelonnées de 1 à 3. Les jeunes, alternant-es ou familles mono-parentales ont vu leurs anciennes aides CCUES et CE fondre au profit des QF élevés.

Au final, depuis 2013, l’aide CE est moins élevée que le total des aides CCUES et CE auparavant.

Avec le nouvel accord, 1+1 ne font pas 2...


Lire le tract fédéral


AG des actionnaires Orange : Ré, Ré, Réanim…action !

Encore une fois, Sud était présent à l’AG des actionnaires d’Orange, qui s’est déroulée le 27 juin dernier. Ce fût l’occasion de rappeler le contexte de crise que traverse le secteur des télécoms, et d’affirmer qu’un autre partage des richesses est possible. Au moment où Orange enclenche une nouvelle période de décroissance tant sur le plan social qu’économique, nous avons choisi d’apporter un remède aux marchés financiers.
Notre prescription est la nécessité de réorienter la distribution des dividendes, vers le recrutement, l’investissement, l’innovation et la reconnaissance des salarié-es au travers de la promotion et de l’augmentation des salaires.

Sud propose d’endiguer cette épidémie « d’actionnarite aigüe »


Quelques photos du rassemblement


Stéphane Richard veut-il croquer Bouygues ?

En se faisant doubler par Numericable pour le rachat de SFR, Bouygues Telecom se retrouve dans une position inconfortable. Sans réseau fixe, loin derrière les deux leaders du mobile Orange et SFR/Numericable, talonnée par Free, la filiale du géant des BTP va devoir réagir.

Stéphane Richard, à peine réélu PDG à l’assemblée générale du 27 mai, a milité pour que la France revienne à trois opérateurs de téléphonie mobile. Dans une interview, le PDG d’Orange estime qu’une « consolidation se fera dans les prochaines semaines » car « l’alliance SFR/Numericable ne règle pas le problème du nombre d’opérateurs mobiles et laisse le marché français dans un état instable ». Orange a indiqué dans un communiqué de presse « regarder les opportunités de consolidation du marché ». Selon certaines sources, des discussions ont été engagées par Orange en vue du rachat de Bouygues Telecom.

Coïncidence ? Stéphane Richard a annoncé les arrivées de Ramon Fernandez (directeur général du Trésor) et Laurent Paillassot (Directeur général délégué au Crédit Lyonnais) au Comex.

Quand les financiers prennent le contrôle d’une entreprise, ça veut dire qu’il va y avoir de l’action ?


Lire l’interview de Stéphane Richard


2014, Odyssée de l’espace pour Google.

Après la conquête du Net, de l’univers des mobiles, des objets connectés…Google veut aller encore plus loin dans son appétit de domination, et lance le déploiement de satellites afin de connecter le monde entier à internet.

S’agit t-il là de casser la fracture numérique ? Mais que nenni !
N’oublions pas qu’un opérateur comme Google possède l’une des plus grosses banques de données numériques mondiales. 

Big Brother is watching you and data is money !

L’acquisition de nos données personnelles à l’insu de notre plein gré, a suscité 12 000 demandes de retrait de liens de la part d’internautes européens, dans la seule journée du 30 mai, soit quatre jours après la mise en ligne d’un « formulaire d’oubli » imposé à la multinationale.

Il y a fort à parier que nos empreintes numériques resteront à jamais gravées dans la mémoire du monstre tentaculaire qu’est Google... Entre terre et ciel !


Lire le Blog le Monde


Des sanctions inacceptables contre des militant-e-s syndicaux SUD à La Poste

La direction de La Poste poursuit sa politique répressive. La semaine dernière, ce sont quatre licenciements demandés contre des militant-e-s syndicaux SUD. La direction cherche ainsi à discréditer les actions des militant-e-s SUD et à casser les résistances.

Ces mesures contre des militant-e-s ne sont pas isolées, mais font partie d’une politique antisociale et antisyndicale menée par La Poste depuis plusieurs années. Alors que le climat social se dégrade, que les réorganisations sont incessantes, que les conflits sociaux se multiplient, la réponse de La Poste se traduit systématiquement par de la répression.

Pour SUD, il n’est pas question d’accepter l’inacceptable mais reste déterminé à ne rien lâcher.


Télécharger le communiqué de presse


Syndicalistes paysans, la ferme !

Parce qu’ils défendent une agriculture créatrice d’emplois, respectueuse de l’environnement et de dynamique des territoires, des syndicalistes de la Confédération Paysanne ont été brutalement arrêtés pour l’acte militant de démontage de la ferme des 1000 vaches dans la Somme.

Pour s’être attaqués à ce projet de ferme usine, dont l’installation est prévue sur des milliers d’hectares de terres agricoles pour seulement 18 emplois, ils ont passés 3 nuits en garde à vue et comparaitront devant le tribunal le 1er juillet prochain. Encore une fois des syndicalistes sont réprimés alors qu’ils défendent la légitimité de leur existence dans notre société.

Encore une fois, le gouvernement a choisi son camp : envoyer sa batterie de "poulets" pour sauver ses 1000 vaches.


Visiter le site Envie de paysans


Nos droits : léger coup de pouce pour la retraite de certaines mères

Le décret 2014-566 du 30 mai 2014 est entré en vigueur ce dimanche premier juin. Il permet de valider plus d’un trimestre de durée d’assurance pour la retraite du régime général par tranche de 90 jours d’indemnité pour congé maternité ou adoption pour les enfants nés ou adoptés à compter du 1er janvier 2014.

En cas d’adoption, un trimestre d’indemnité journalière pour congé d’adoption sera désormais validé comme en congé maternité.


Nous ne dirons pas comme Marisol Touraine qu’il s’agit d’une “avancée majeure pour les femmes”. Même si l’avancée est réelle, elle l’est pour un nombre limité de femmes. Et celà n’aura malheureusement qu’un bien pâle effet contre le nouvel allongement de cotisation, très pénalisant pour les femmes, qu’impose la nouvelle réforme des retraites.


Télécharger le décret


La fédération Sud PTT est membre de JPEG 25/27, rue des Envierges 75020 Paris - Tel : 01 44 62 12 00 - sudptt@sudptt.fr - www.sudptt.org
Vous recevez cette lettre d’information parce que vous êtes inscrit(e) à la liste de diffusion. Envoyez un courriel pour vous désinscrire ou recevoir cette newsletter.


Agenda

<<

2017

 

<<

Novembre

 

Aujourd'hui

LuMaMeJeVeSaDi
303112345
6789101112
13141516171819
20212223242526
27282930123
Aucun évènement à venir les 2 prochains mois